Actualités
Votre découverte Manga du Vendredi : Adieu mon utérus
Votre découverte Manga du Vendredi : Adieu mon utérus

Le 03/05/2019 à 11:00 par Camillia

Dans « Adieu mon utérus », Yuki Okawa nous offre son témoignage sincère et réellement optimiste sur une période douloureuse de sa vie. Ce manga se veut ainsi rassurant pour les femmes touchées par ce cancer et qui connaissent alors une période de détresse.


Résumé
Yuki Okawa, à 33 ans, avait tout pour être comblée : mariée et heureuse, mère d'une petite fille, et exerçant le métier qu'elle aime : « actrice de mangas ». Aussi, quand elle consulte son médecin pour un simple retard de règles, elle ne se doute pas de la terrible nouvelle qui attend : malgré son jeune âge, elle développe en effet un cancer du col de l'utérus. Chamboulée et perdue, elle ne saura d'abord pas comment réagir, et affronter cette épreuve que la vie lui impose… Pourtant, très vite, elle comprend qu'il lui faudra faire des choix. Mais entre les avis de ses proches et du corps médical, comment avoir ce qu'elle souhaite vraiment ?

On suit ainsi le parcours de Yuki Okawa qui a combattu le cancer et qui nous montre comment elle a successivement dénié, paniqué, souffert et enfin accepté cette épreuve. On découvre ainsi toutes les étapes du moment où elle consulte pour la première fois jusqu'au terrible diagnostic et sa lutte face à la maladie et comment elle a réussi à surmonter cette épreuve.

Durant cette période douloureuse de sa vie, elle aurait aimé recevoir du soutien de la part du corps médical, qu'il est des méthodes moins « cru », avoir plus de compassion, c'est pour cela qu'elle a écrit : « Adieu mon Utérus », pour apporter un récit réconfortant et motivant. Un récit qu'elle aurait aimé pouvoir lire durant sa maladie.

Elle partage son expérience et surtout ses ressentis, tout cela dans un graphique qui se veut simple, mignon et rendant l'ouvrage accessible à tous, sans jamais rentrer dans le pathos mais plutôt avec une belle énergie positive sans rien cacher des moments difficiles !

« Adieu mon utérus » explore tous les états possibles qu'un patient atteint du cancer peut traverser. On se met à la place de l'auteur où l'on vit plusieurs stades comme le déni, la tristesse puis l'acceptation et surtout la résilience… Elle n'aura pas d'autre choix que de se faire opérer et de retirer son utérus pour éviter tout risque de récidive. A ce moment se pose le choix délicat de garder ses ovaires pour envisager d'avoir un deuxième enfant ou bien de les retirer également afin d'éviter une propagation du cancer dans les ovaires !

La famille est aussi un sujet important abordé par l'auteur, jouant un rôle primordiale dans l'accompagnement et le soutien. Elle peut aussi être une peur en plus, avec ce sentiment d'être un poids, le risque de les abandonner. Une épreuve douloureuse et difficile à vivre autant pour le malade que pour sa famille face à l'incertitude et la perte possible d'un être chère.

On y voit alors le lien très fort de femme à femme entre Yuki et sa mère mais aussi sa tante. Le sentiment de mère de Yuki qui ne sait pas comment réagir elle-même face à sa toute petite fille, encore trop jeune pour « comprendre ce qui arrive à maman » et qui maladroitement va l'écarter de cette épreuve, occasionnant un sentiment d'abandon. Et le soutien des « hommes » de sa vie qu'elle cherchera à protéger, que ce soit son jeune frère qu'elle ne veut pas inquiéter ou son mari pour qui elle ne veut pas être une charge et fait ainsi bonne figure en entrant dans une phase de déni. Yuki Okada se livre sincèrement.

Ce manga se veut aussi informatif sur les risques du cancer, les différents stades, les choix qui s'offre à vous… On peut aussi y voir une certaine précarité au Japon face à la maladie, les conditions de vie qui peuvent être compliquées en fonction du métier exercé.

« Adieu mon Utérus » est donc bien un adieu à une partie de soit douloureuse certes mais non un adieu à l'espoir et à la vie, alors rassurez-vous, « Adieu mon utérus » se termine bien et offre une narration bien loin du larmoyant et du fatalisme, on arrive même à rire de certaines situations. L'autrice a résolument adopté un ton adéquate pour traiter de ce genre de sujet. On aimerait voir plus de manga aborder de cette manière des sujets sensibles voire tabou comme celui-ci.

En plus de la bonne initiative de Akata d'avoir ajouter à son catalogue ce titre, l'éditeur s'engage pour chaque exemplaire vendu jusqu'au 31 juillet 2019, à reverser 5% du prix à RoseUp , une association pour la lutte contre le cancer.

ADIEU MON UTERUS
Autrice : Yuki Okada
Genre : Autobiographie / Santé
Tome unique
Lire un extrait
En savoir plus
Disponible chez Akata Édition

Prenez soin de vous et pensez à vous faire dépister pour éviter tout risque !!!
En savoir plus



comments powered by Disqus
THE ROSE – WE ROSE YOU LIVE in EUROPE

Le 11/09/2019 à 11:00

Le groupe est de retour à Paris en Novembre.
Lire la suite
DREAMCATCHER – INVITATION FROM NIGHTMARE CITY in Paris

Le 11/09/2019 à 10:00

Le groupe revient en France dans la cadre de sa tournée 2019
Lire la suite
 Votre découverte Manga du Vendredi : « Quand Takagi me taquine »

Le 06/09/2019 à 10:00

Cette semaine FOCUS sur un titre tout mignon ou « Qui aime bien, chatîe bien » prend tout son sens avec la reine des T...
Lire la suite
Votre découverte Manga du Vendredi : La voie du Tablier

Le 30/08/2019 à 10:00

Cette semaine Focus sur un véritable OVNI rafraîchissant : Quand un ancien Yakuza décide de devenir … homme au Foyer
Lire la suite
Envolez-vous pour l'empire d'Ariadne

Le 25/08/2019 à 00:00

Si vous aimez le shônen et la fantasy, ce manga est pour vous !
Lire la suite