Actualités
Votre découverte Manga du vendredi : Je voudrais être tué par une lycéenne
Votre découverte Manga du vendredi : Je voudrais être tué par une lycéenne

Le 19/01/2018 à 12:00 par GONG

« Les enseignants ont tous une bonne raison d'avoir choisi ce métier : passion de la transmission, foi en la future génération, soif d'aider la jeunesse à se construire… ou désir incommensurable de se faire tuer par une élève ! »

Bon OK, à lire ce titre, on se dit qu'on a à faire à un vrai malade, et on se demande vraiment comment l'histoire va être mené.

On en commence la lecture, un peu a reculons, mais dès le début l'auteur arrive à attiser notre curiosité, et loin d'être malsain, ce titre va au delà d'une simple perversité, remplacer par l'absurde.

Connaissiez-vous le mot « Autassasinophilie » ? Et bien nous non plus.

Définition : L'autassassinophilie consiste pour un individu à être sexuellement excité par le risque d'être tué.Cette particularité relève de la paraphilie, c'est-à-dire l'ensemble d'attirances et pratiques sexuelles différant des actes jugés traditionnels.

Notre professeur : Haruto Higashiyama, n'est excité que par le risque de ce faire tuer par une lycéenne. Et pas par n'importe laquelle et de n'importe quelle manière, non ce sera Maho SasaKi, 16 ans et ce sera par strangulation uniquement.

Un peu pervers me diriez-vous ? Et bien c'est ce que l'on pourrait penser. Pourtant la narration nous prend vite au jeu. Dans ce volume 1, les premiers chapitres se concentre à leur tour sur les protagonistes principaux de l'histoire : Haruto Higashiyama, Maho et Aoi, Yukio Kawahara et Satsuki Fukagawa.

Car ici, il n'est pas uniquement question d'autassassinophilie, chacun des protagonistes ayant leur spécificité et leur complexité : syndrome d'Asperger, trouble de la personnalité multiple, tous essayant de dissimuler leur atypie…

Mais revenons sur Haruto, notre professeur. Bien avant de devenir professeur de lycée, il a étudié la psychologie pour comprendre ce qui lui arrivé. Mais plus il en apprenait plus il ne voyait qu'une solution : Assouvir son fantasme mortel et pour cela il va mettre en place un plan machiavélique, minutieusement préparer qui ira bien au-delà de ce que vous auriez pu imaginer.

Le sujet peut un peu bloquer au début. Un type dont le plus grand fantasme est de se faire tuer, par strangulation par une lycéenne. On y voit le personnage se débattre avec son obsession avant de l'accepter. On n'arrive pas trop à lui jeter la pierre, car il s'agit d'une maladie après tout. Les scène se rejouent avec sous un l'angle différent des protagonistes clés, nous permettant d'en apprendre plus sur eux, pas toujours très net non plus, donnant une dimension et une densité au titre.

A la fin du volume 1, on ne vous le cache pas, on est curieux de voir comment cela va se terminer.

Va-t-il se faire tuer par son élève ? Guérir de son obsession maladive ? Le format en 2 tomes, permet ainsi de développer une histoire sans s'enraciner dans la longueur.

Usamaru Furuya nous offre ici un manga singulier, une intrigue fascinante et prenante, ou l'auteur qui après « Le Cercle du Suicide », « La musique de Marie », « Je ne suis pas un homme » et « l'Age de déraison », nous montre encore une fois l'étendue de son talent.

JE VOUDRAIS ETRE TUE PAR UNE LYCEENNE
Auteur : Usamaru Furuya
Série en 2 Tomes
En savoir plus
Disponible aux Editions Delcourt



comments powered by Disqus
Votre découverte Manga du Vendredi : Au grand air

Le 12/10/2018 à 11:00

Cette semaine Focus sur « Au grand Air » chez NobiNobi. Venez prendre un grand bol d'air au pied du mont Fuji avec Rin, ...
Lire la suite
EDENS ZERO - Tome 1

Le 10/10/2018 à 12:00

Découvrez dès aujourd'hui, le tome 1 de Edens Zero par Hiro Mashima
Lire la suite
Nakama des Arts

Le 08/10/2018 à 13:00

Retour sur l'exposition du chanteur, acteur et artiste Shingo Katori.
Lire la suite
Le casque « Gaming » pour la Nintendo Switch

Le 08/10/2018 à 09:00

Test du nouveau casque « Gaming » RIG 300 HC de chez Plaintronics.
Lire la suite
Votre découverte Manga du Vendredi : Happiness

Le 05/10/2018 à 15:00

Cette semaine, FOCUS sur « Happiness », un titre mettant en avant le mal-être de l'adolescence grâce au mythe du vampi...
Lire la suite