Actualités
Votre découverte BD du vendredi : Les Solitaires
BD
Votre découverte BD du vendredi : Les Solitaires

Le 14/07/2017 à 13:00 par Sinan

Les Solitaires vous emmènent dans le tourbillon de l'Amérique des laissés pour compte, l'Amérique rebelle des motards, des punks, des resquilleurs ou des drogués. A travers une myriade d'histoire, l'auteur Tim Lane revisite à sa manière les grands mythes de la culture pop américaine.

Avec cette BD en main, on est face à une œuvre dense d'une grande richesse, tant par les histoires racontées que dans la forme qu'elles peuvent prendre. On est tantôt amené à suivre un jeune adolescent traversant l'Amérique en s'immisçant discrètement dans un wagon de marchandise, à l'instar de ce que de nombreuses personnes à la recherche de travail – ou d'un moyen de transport pas cher ? - faisaient au XIXème siècle aux Etats-Unis ; ou bien un conducteur aux tendances suicidaires et un jeune autostoppeur s'arrêtant dans un parc d'attraction à l'abandon ; mais on peut aussi être dans les cieux avec un tirailleur à bord d'un bombardier américain lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Si les nombreuses histoires sont scénaristiquement très différentes, elles dégagent toutes une atmosphère sombre, à mi-chemin entre le polar et un délire psychédélique. La misère sociale et la violence qui en résulte sont mis en avant, tandis qu'on a souvent l'impression d'être en plein film noir, les personnages dégageant un pessimisme et un cynisme presque palpable, les dessins en noir et blanc accentuent cet aspect. Parallèlement, certains personnages aux traits difformes donnent l'impression au lecteur d'entrer à chaque fois dans un rêve – et pas des plus plaisants ! – renforçant ainsi l'idée que ces histoires et leurs mises en scènes sont intimement liées à la psyché de l'auteur. D'ailleurs, la frontière entre la fiction et les pensées de l'auteur sont floues, ce dernier n'hésitant pas à interpeler le lecteur au détour d'une histoire.

Mais ce qui fait des Solitaires une œuvre si singulière, c'est la forme que peuvent prendre ces pages. Ainsi, il y a un travail particulièrement soigné et pensé sur la mise en page et l'édition en général. En plus de pages de bandes dessinées « classiques », avec ses cases et ses bulles qui s'enchainent, on peut également être face à des pages dépliantes, des pages de simples textes sans images (le tout dans une typo de machine à écrire), des pages de figurines à découper, des fausses unes de magazine, des cases renversées… C'est complètement WTF, et bien plus qu'une simple BD, Solitaire est une véritable expérience. Et le plus fort dans tout ça ? L'auteur fait tout ! Scénario ? Tim Lane. Illustration ? Tim Lane. Coloriage ? Tim Lane.

Cette BD paru chez Delcourt apparaît ainsi comme une œuvre vraiment personnelle, et est de celles qu'on qualifie d'OVNI tant elle diffère des autres.

LES SOLITAIRES
Auteur : Lane Tim
Collection : Outsider
En savoir plus



comments powered by Disqus
Secret de popularité à 50 ans : COSPLAY !

Le 22/07/2017 à 13:00

Voici une bresilienne, Solange Amorim(a.k.a Tia sol), qui cassera vos stéréotypes relatifs au COSPLAY!
Lire la suite
Harry potter se rapproche de nous

Le 22/07/2017 à 12:00

Si vous vous souvenez encore de la photo ci-dessous, ne ratez pas l'opportunité de vous lancer dans cette scène !
Lire la suite
Notre test jeu vidéo: Friday the 13th

Le 21/07/2017 à 18:00

Etes-vous prêt à lutter contre le tueur implacable, Jason?
Lire la suite
Votre découverte COMIC du vendredi : Monstress

Le 21/07/2017 à 13:00

Cette semaine focus sur "Monstress". Plongez dans un univers de Dark Fantasy melant Steampunk et Kaiju, dans une récit se...
Lire la suite
Ouverture du restaurant de Koei Tecmo

Le 21/07/2017 à 11:00

Koei Tecmo Cafe and Dining prochainement à Tokyo!
Lire la suite